Home

Search database
Insert profile

Contact
Login

    Partner Search profiles

Show all
Search

 Albania
 Argentina18 
 Austria31 
 Belarus
 Belgium104 
 Bosnia and Herzegovina
 Brasil
 Bulgaria23 
 Chile
 China
 Colombia
 Croatia17 
 Cyprus
 Czech Republic10 
 Denmark11 
 Dominican Republic
 Ecuador
 Egypt16 
 Estonia18 
 Faroe Islands
 Finland11 
 France70 
 Germany71 
 Greece59 
 Hungary17 
 Iceland22 
 India
 Indonesia
 Ireland75 
 Israel26 
 Italy105 
 Kazakhstan
 Korea
 Latvia
 Lithuania
 Luxembourg
 Malta
 FYROM - Rep. of Macedonia
 Malaysia
 Mexico24 
 Moldova
 Montenegro
 Netherlands15 
 Norway13 
 Peru
 Poland25 
 Portugal63 
 Romania12 
 Russia12 
 Serbia
 Slovenia19 
 Slovak Republic28 
 South Africa11 
 Spain133 
 Sweden
 Switzerland30 
 Taiwan23 
 Turkey83 
 Ukraine
 United Kingdom153 
 Uruguay
 USA
 Uzbekistan
 Other
 Total1455 
Prepare for printing
Laboratoire dEtude et de Recherche sue lEconomie, les Politiques et les systèmes Sociaux (LEREPS)
Sociologie

 Contact details
Contact personVAUTIER Claude
Chercheur associé au LEREPS UT1C 
StreetUniversité Toulouse 1 Capitole, 21 allée de Brienne 
Address 31 042 - Toulouse (France) 
Phone06 98 56 22 52 
EmailShow Email
 Organisation details
Employees (in Depart.)26-50 
Organisation TypeResearch Organisation 
 Research Focus

 Fields of activities:
» Sociology

 Brief description of your activity focus
Recherche sociologique théorique : sociologie relationnelle et systèmes complexes; recherche sociologique empirique : construction et gestion coopérat

 Details about Expertise / Competences / Technologies
- Théorie Sociologique : approche relationnelle et systèmes complexes : La réalité observable nous
apparaît au travers d’une médiation, celle d’un modèle : « nous ne raisonnons que sur des modèles »
écrivait ainsi Paul Valéry. Ce sont ces modèles qui relient les appareils analytiques et expérimental
d’Yvon Gauthier. Les systèmes sont des modèles, qu’ils soient simples ou complexes. Ils sont une
modélisation fondée sur un choix analytique : celui de voir dans le monde observable des relations
auxquelles on associe (système complexe) ou non (système simple) des principes tels que la récursivité
(la cause de A peut être aussi la conséquence de A), de dialogie (dialectique, dialogique, prise en
compte ensemble des éléments contradictoires), d’hologrammie (chaque élément contient le tout qui
contient les éléments). Malgré les progrès apportés par les modélisations en termes de systèmes
complexes, la prise en compte des trois caractères cités ci-dessus reste difficile lorsque le système : 1/
est considéré comme une réalité en soi ; 2/ est ramené à un système d’interactions entre des éléments
(acteurs et actants). Si le premier écueil est relativement facile à éviter, le second se montre beaucoup
plus dangereux. Sous les apparences d’une grande logique en termes de représentation et d’une grande
banalité en termes expérimentaux, ce modèle aujourd’hui dominant (notamment à travers la théorie
des réseaux), veut réduire (au sens de l’opération de réduction en chimie) le réel à ses fondements, à
ses particules élémentaires et en déduire les multiples combinaisons imaginables. Ce faisant, pourtant,
cette modélisation assèche le modèle en le réduisant, dans la mesure où elle évacue ce qui peut
apparaître comme le cœur de la réalité qu’elle essaie de décrypter : la relation ou le « champ relationnel
», non pas la relation entre éléments mais entre principes vitaux symbolisés par des concepts tels que
ceux proposés par Simon Laflamme : biens, idées, personnes ou ceux proposés par mes soins, dans une
autre optique, individu, système, événement. De telles propositions ont été faites dans le cadre de
modèles trialectiques reliant systématiquement chacun des trois concepts à la relation entre les deux
autres. La conjonction entre approche en termes de systèmes complexes et approche relationnelle
permet d’ouvrir l’étude des systèmes sociaux, notamment, aux questions de la contradiction, de la
circularité, de la non séparation et, ainsi, de s’affranchir de la centralité de l’humain et de sa
rationalité supposée cardinale (donc des analyses sur rationalisantes), ainsi que des dilemmes liés à
l’échelle d’analyse : macro vs micro soit holisme vs individualisme méthodologiques.

- Application de la modélisation systèmes complexes aux politiques territoriales, notamment aux
questions environnementales : à partir d’un contrat Life européen nommé « Concert’Eau » (2006-2009),
s’est développé une méthodologie de production et de gestion de projet incluant les personnes
potentiellement touchées par ce projet (utilisateurs, mais aussi tous ceux qui en constituent
l’environnement involontaire). Dans Concert’Eau, il s’agissait des consommateurs, des riverains des
cours d’eau pollués, des pêcheurs, des chasseurs, des randonneurs, mais aussi des autorités publiques
et privées… Le modèle ainsi développé, sur la base d’une interdisciplinarité encore hésitante mais
affirmée, a permis de mettre en pratique une conception plus démocratique et complexifiée des
procédures des politiques publiques. La mise en dialogue qui en constituait le centre névralgique
ressortissait à une vision non manichéenne et contradictoire, voire véritablement dialogique, de la
construction concrète de la société

- Prolongements de la méthode Concert’Eau et approche empirique en termes de système complexe
: il s’agit de la mise en oeuvre de méthodes d’accompagnement des changements
socio/techno/organisationnels, en l’occurrence, depuis 2009, de la création de systèmes ambiants
orientés vers la santé et le bien-être. Les principaux projets visaient les personnes en difficulté
cognitives (personnes âgées atteintes de maladies d’Alzheimer ou proches, personnes polytraumatisées
ayant perdu l’usage de certaines capacités cognitives… La conception présidant à ces projets est
interdisciplinaire, orientée vers la mise en dialogue et l’intégration des oppositions, contradictions et
conflits. Dernières participations à des projets : 2011-12, PEPS Polymorphe (en partenariat avec la MSH
de Toulouse et lInstitut de Recherche en Informatique de Toulouse); Projet CHRCi Detect : 2014-2015
(en partenariat avec le CHU de Toulouse).

Membre du Centre International de Recherche Interdisciplinaire en Sciences Humaines (CIRISH),
Université Laurentienne, Sudbury, Ontario (Canada)

Rédacteur en chef de la revue franco-canadienne Nouvelles Perspectives en Sciences Sociales
 Research Activities

 EU Framework Programme related activities:
» EURO 2-2014: The European growth agenda

 Partner Search Profiles
  • 01-01-1970 |

  •  Further Information

     Inserted / Updated
    2014-02-13 / 2014-09-10

    Contact Disclaimer Adminlogin

    Copyright (2015 - 2019) - Net4Society Research Directory